Origine

Origines du Bouledogue français

Comme tous les « molosses », le Bouledogue français est apparenté au Dogue du Tibet.

A la suite de croisements avec des Terriers, un chien proche du Bouledogue français actuel a fait son apparition à Paris, vers 1850. Le Bouledogue français est le seul chien parisien !

Traditionnellement, les bouchers de Paris utilisaient des dogues pour accompagner les bovins à l’abattoir. Les dogues étaient aussi utilisés comme chiens de combat dans les faubourgs.

A la même époque, les cochers avaient des chiens pour se débarrasser des rats dans les écuries. Ces ratiers avaient souvent les oreilles droites et la robe bringée. Le Bouledogue français est probablement issu d’accouplements entre les dogues et les ratiers.

Les cochers de Paris ont fait connaître le Bouledogue français à leur clientèle ; le physique si particulier du Bouledogue français lui ouvrit les portes de la haute société. Il devint la coqueluche de toutes les cours d'Europe !

Ce succès dura jusqu’à la seconde guerre mondiale puis le Bouledogue français faillit disparaître. Ce n’est que depuis les années 1980 qu’il est revenu sous les feux de la rampe.

 

Propriétaires célèbres de Bouledogue français

Le roi Edouard VII en Grande Bretagne, les grandes duchesses de Russie, le Marquis de Gênes (…) ont tous eu des Bouledogues français. Le Bouledogue français a aussi appartenu à de nombreux artistes, comme Toulouse Lautrec, Joséphine Baker, Colette, Mistinguette et, plus récemment, Coluche et Yves Saint-Laurent.

Date de dernière mise à jour : 11/12/2018

Ajouter un commentaire

Anti-spam